Publié le : 05 janvier 20204 mins de lecture

Apparemment, l’appellation CFD émane de l’acronyme Contract For Difference, qui peut être interprétée par « contrat de différence ».

Principe des CFDs

Evidemment, dans ce type de contrat, connu communément par CFD, il se trouve que deux parties distinctes dénommées respectivement « vendeur » et « acheteur » s’accordent à la souscription d’un contrat financier. De toutes les façons, ce contrat stipule la vente de la différence entre le prix d’achat au moment de la souscription et le prix de vente d’un bien sous-jacent à une date ultérieure. Bien entendu, au cas où la différence est positive, il s’ensuit c’est l’acheteur qui profite de la différence des prix du bien, objet du contrat. Dans le cas contraire, c’est le vendeur qui remporte la mise.

Analyse fonctionnelle des CFDs

D’une manière générale, il convient de savoir que la souscription d’un CFD donne accès à un pari à la hausse ou à la baisse de la valeur d’un bien sous-jacent, en fonction d’une anticipation de la variation du cours à une date ultérieure de celle de la souscription du contrat. D’autant plus, il a été remarqué que les CFD se distinguent du trading sur actions étant donné que les spéculateurs dans le cadre d’un CFD ne sont dans l’obligation d’être des propriétaires du bien sous-jacent. En plus, il faut retenir aussi que l’échéance des CFDs n’a pas de limite dans le temps. Ce qui constitue une opportunité incontournable pour un investisseur particulier qui maitrise bien la situation pour spéculer sur la dégradation des marchés financiers.

Le trading des CFDs permet la réalisation des gigantesques profits

Entre autres, les CFDs autorisent, parfois, la réalisation des profits considérables en fonction de l’évolution des cours du sous-jacent. A titre informatif, il y a lieu de préciser que le sous-jacent apparait, dès fois, comme une action au sein du CAC 40 ou une devise dans le trading du Forex. Par ailleurs, des matières premières de touts sortes peuvent faire l’objet des CFDs sur les marchés financiers à l’instar de l’or, de l’argent, du pétrole et bien d’autres encore. En définitive, il a été identifié que les CFDs autorise au bénéfice de l’effet de levier. En d’autres termes, une prise de position à une valeur nettement supérieure à celle réellement disponible dans le compte permet d’augmenter énormément les gains provenant des différences dans le cas favorable de l’évolution des cours. Quand bien même, dans le cas contraire, il pourrait y avoir une perte considérable d’argent par rapport à l’investissement initial du spéculateur.