Guide sur le rendement des scpi net de fiscalité

scpi

Investir dans les SCPI ou les sociétés civiles de placement immobilier s’avère un bon moyen de mettre son capital dans un domaine à moyen risque. En fait, l’immobilier est un secteur prometteur. Les SCPI désignent un placement qui vous souscrit indirectement dans l’immobilier. Pratiquement, vous faites un achat des parts d’une société qui procède à l’acquisition d’immeuble qu’elle retient, notamment à des professionnels. Réciproquement, vous percevrez des dividendes, tous les trimestres, conforme aux loyers acquittés par les locataires des biens. La gestion de la SCPI est dirigée par une société agréée par la Société de gestion, l’AMF. Investir dans ce secteur présente plusieurs avantages, pour le client que pour le produit. Et, quel que soit le projet d’investissement, la SCPI présente en permanence un placement adapté. Comment fonctionne le rendement des scpi ?

Les différents types de SCPI

Les SCPI ont été instaurés pour favoriser l’investissement dans l’immobilier. Elle se définit par l’acquisition des parts dans des parcs immobiliers par des particuliers. Ces parcs peuvent être de bureaux, des immobiliers de commerces, d’habitations. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier présentent deux types :

  • Les SCPI de rendement : elles désignent les parcs immobiliers de bureaux et de commerces, de résidences hôtelières… qui peuvent comporter des rendements plus supérieurs que la moyenne.
  • Les SCPI fiscales : elles désignent des sociétés civiles qui vont permettre de bénéficier de dispositifs de défiscalisations. Ces dispositifs sont comme les Malraux, la loi Pinel ou des SCPI de déficits fonciers ou encore les monuments historiques. En fait, la liste est incomplète puisqu’il existe plusieurs SCPI que le dispositif de défiscalisation.

Pour ces types de SCPI, ils sont basés sur des principes identiques, ce qui différencie, ce sont les performances. Pour une scpi fiscale, il faut s’attendre à un rendement de 1,5 % avec des réductions d’impôts suffisamment linéaires. Alors que les scpi rendement sont taxables. Découvrez plus d’informations sur le rendement des scpi net de fiscalité sur scpi-invest.fr

Le rendement des SCPI

Dans le cas où les SCPI proposeraient des rendements séduisants, rappelez-vous que vous devrez payer des frais. Les frais d’administration sont déduits des usufruits, le taux de distribution sur valeur de marché (appelé aussi le DVM) est donc net de frais. Cependant, faites attention aux droits d’entrée qui balancent entre 8 et 12 % sur ce prototype de placement financier. Il est recommandé alors de maintenir vos parts minimum 8 ans pour les amortir. Apparemment, les scpi génèrent des revenus imposables. Vous êtes prescrites sur les loyers perçus réduits des charges. Ils entrent dans le contenu de calcul de l’impôt sur le revenu comme des revenus fonciers. La valeur de vos impôts dépend ainsi de votre situation financière et patrimoniale. Dans le domaine de fiscalité sur les revenus des SCPI, vous pouvez choisir entre deux régimes :

  • Le régime réel : les revenus ou les nets de charges sont taxables au taux marginal d’imposition de votre centre auxquels s’additionnent les prélèvements sociaux de 17,2 %.
  • Le micro foncier : si vous gardez l’immobilier en direct en outre de vos parts de SCPI, ce régime vous est accessible. Et aussi, si vos revenus fonciers hors charges ou bruts sont inférieurs à 15 000 euros. En fait, si vos plus-values sont inférieures à 30 %, ce régime est digne d’intérêt.

En effet, prenez bien en considération cette donnée et ne vous arrêtez pas au TDMV (taux de distribution sur valeur de marché) annoncé. Prenez le temps d’évaluer le montant net de fiscalité de votre investissement. À noter que pour réduire l’impact fiscal des SCPI, vous pouvez intégrer des parts dans votre assurance-vie. Ainsi, les revenus des scpi profiteront de la fiscalité rentable de l’assurance-vie.

La fiscalité des SCPI

Concernant le plan fiscal, les SCPI composent ce qu’on appelle des sujets fiscaux, ce qui est opposé des contribuables puisqu’elles ne sont ni des personnes morales, ni des personnes physiques. En tant que sujets fiscaux, elles ne sont pas redevables de l’impôt sur les sociétés, chaque associé de la SCPI est cependant personnellement passible soit de l’impôt sur les sociétés, soit de l’impôt sur le revenu. En conséquence, les revenus pris par l’investissement en scpi sont taxables. Sur ce plan, la transparence fiscale impose que toute SCPI doive terminer certaines formalités pour permettre aux associées d’accomplir leurs obligations fiscales. Pour les entreprises et les sociétés soumises à un régime réel et à l’impôt, les obligations sont celles des BIC (des bénéfices industriels et de commerciaux). Tandis que pour les particuliers, les obligations applicables sont celles des plus-values des particuliers, des revenus fonciers… La pierre papier ou la fiscalité des SCPI n’a pas modifié. La modification pour ces placements a été au mois de janvier 2018 avec l’instauration du PFU de 30 %.

La fiscalité lors des reventes

Pour la base des droits d’enregistrement, la fiscalité lors de l’acquisition de part en démembrement s’applique automatiquement. Qu’il soit effectué à titre de la nue-propriété ou à titre gratuit, plus précisément résulte d’une succession ou d’une donation. Lorsque le profit est viager, le montant respectif de la nue-propriété et de l’usufruit est forcément fixé selon l’âge de l’usufruitier, d’après le barème de l’article du code général des impôts.

La souscription préliminaire de parts de SCPI ne soutient aucun droit d’enregistrement. En contrepartie, l’acquisition de parts sur le marché secondaire amène un droit d’enregistrement relatif de 5 %, sous la responsabilité de l’associé, sur l’assiette du prix de la part.

Le taux d’imposition sur la plus-value effectuée est de 19 %. Pareil pour les plus-values immobilières traditionnelles, vous profiterez d’un abattement progressif en fonction de la durée de détention. Après 30 ans, vous n’êtes pas imposé sur la plus-value. Également, vous êtes redevables des prélèvements sociaux de 17,2 %. En fait, les SCPI sont un bon placement pour l’investissement et qui vous permet de gagner des rendements réguliers et de diversifier votre patrimoine immobilier.

Choisir les meilleurs produits d’épargne
Quels sont les types de crédits ?